Inscrivez-vous à ma liste de diffusion et obtenez gratuitement un e-book vous présentant mes 10 sites préférés pour préparer le Toeic!

* indicates required

Rejoignez la section VIP!

Section VIP

Réussir son Toeic: les 6 astuces pour une concentration optimale

By Cyril Nna Koum 2 years ago1 Comment
Home  /  featured  /  Réussir son Toeic: les 6 astuces pour une concentration optimale
Réussir son Toeic

Bonjour à toutes et à tous,

 

Réussir son Toeic présuppose d’avoir des connaissances linguistiques et méthodologiques.

Pourtant, si je me fie à mon expérience de formateur au Toeic, bon nombre d’étudiants n’atteignent pas le score minimal fixé (dont la fourchette large se situe entre 600 et 850) et/ou ne finissent pas l’examen dans le temps imparti à cause d’un problème aussi diffus que primordial: le manque de concentration.

Selon moi, les problèmes de concentration occasionnent une perte de points aussi importante que les lacunes d’ordre méthodologiques.

Il existe pourtant des astuces vous permettant d’accroître sa concentration et de réussir son Toeic et je voudrais vous en livrer six au cours de cet article.

1. Si la concentration est une aptitude que l’on peut acquérir, il est donc évident que l’entraînement est essentiel, et ceci, pour deux raisons.

Tout d’abord, parce que connaître le déroulement de l’épreuve et ses procédures permettent de se focaliser sur l’anglais.

Ensuite, parce qu’il est nécessaire de s’habituer à la durée de l’examen afin de ne pas connaître de périodes marquées par un déficit d’attention. Ceci est comparable à un marathon que l’on se doit de préparer en amont à la fois physiquement et mentalement.

A ce stade, mes préconisations sont les suivantes:

a. Ecouter des flash infos et autres interventions orales et lire des articles et des petits romans avec régularité. Ceci vous donnera l’occasion d’affûter votre compréhension orale et écrite et de relativiser la difficulté des documents audio et écrits des parties 3, 4 et 7.

b. Faire des simulations de parties d’examen vous permettra d’élaborer des stratégies de gestion du temps. Pour rappel, consultez cet article dans lequel je définis précisément le temps à respecter pour chacune des sept parties du Toeic.

c. Il est essentiel de réaliser des simulations “grandeur nature” d’un examen du Toeic pour s’habituer au rythme et à la durée de l’épreuve. Pour ce faire,  profitez notamment de La Plate-forme d’Entraînement au Toeic que j’ai mise en place et qui vous plonge dans les conditions de l’examen.

2. Maîtriser les contenus favorise la concentration.

S’il est vrai que sans concentration, on ne peut pas mobiliser ses connaissances, je me suis rendu compte que maîtriser les contenus lexicaux et grammaticaux permet de “rester dans” l’épreuve. N’hésitez donc pas à instaurer des automatismes grâce à des règles grammaticales courtes dont vous pouvez vous rappeler rapidement. Savoir, par exemple, que le présent simple sert à exprimer l’habitude peut s’avérer un outil grammatical efficace.

3. Garder une concentration optimale implique également de ne pas mélanger les compétences.

Cette astuce concerne précisément les parties 3 et 4 (“Short conversations” et “short talks”) du Toeic. Comme vous le savez, il vous est conseillé de mettre à profit les quelques secondes dont vous disposez entre l’énonciation de la consigne (“Questions 41 to 43 refer to the following conversation”) et le lancement     du document audio. L’idée consiste à prendre connaissance des questions et des propositions pendant les quelques secondes d’énonciation de la consigne. Toutefois, je vous déconseille de mélanger les compétences que sont la compréhension orale et la compréhension écrite car il est très difficile d’écouter et de lire en même temps et ce serait là le moyen idéal de perdre sa concentration. Je vous suggère donc de lire et, ensuite seulement, d’écouter une fois le document audio lancé.

4. Un autre conseil consiste à prendre un item un par un.

Cette astuce repose sur l’idée bien connue selon laquelle la difficulté est bien plus accessible si on procède à un découpage. Ainsi, lorsque l’on  est confronté à un texte et à une série de questions, il faut prendre en compte les questions une par une. C’est notamment le cas dans les parties 6 et 7 du Toeic. En se concentrant sur une seule question à la fois, on évite de lire le même item à plusieurs reprises, ce qui, au-delà du gain de temps, favorise la concentration.

5. Il faut aussi parvenir à oublier un item non compris.

En enseignant le Toeic depuis plus de dix ans, je me suis rendu compte que la plupart des étudiants ont du mal à gérer la succession rapide des questions et des propositions de la partie 2. Il arrive ainsi que l’on diagnostique des séries de deux ou trois mauvaises réponses. Afin d’éviter de telles suites de réponses erronées, il faut recourir à la stratégie suivante: apporter une réponse à tout item non compris ou non résolu et l’oublier afin d’aborder l’item suivant l’esprit libre de toute interrogation. C’est là la clef d’une concentration optimale.

6. Ceci peut sembler évident mais il faut savoir ce sur quoi se concentrer.

a. On sait que la résolution de certains items des parties 3, 4 et 7 implique de chercher des synonymes ou des expressions reposant sur la reformulation. Par exemple, je sais qu’une proposition de réponse contenant l’expression “overdue” a toutes les chances de correspondre à “late” dans le document écrit ou audio. De même, “a postal message” sera en lien avec ” a message by mail”. Ces synonymes et structures sémantiquement équivalentes doivent constituer des accroches qui nous aident à fixer notre attention.

b. Au cours de la partie 1 (“Photographs”), il s’agit d’anticiper les photos qui vous sont montrées dès l’énonciation de la consigne. Par exemple, il est précieux de savoir qu’environ 67% des photographies montrent une ou plusieurs personnes et que, dans un tel cas de figure, la bonne réponse a toutes les chances de comporter une phrase en “be + verbe-ing”. Ce type de connaissances préalables favorise une attention qui, ciblée, est d’autant plus efficace. Quelle que soit sa forme, L’Atelier Toeic vous permet notamment d’accumuler de telles astuces vous aide à systématiser votre réflexion grammaticale.

Voilà pour les conseils visant à l’instauration d’une concentration optimale pendant l’épreuve du Toeic.

A très bientôt!

Cyril de La Cour de l’Anglais Facile – LE site qui aide tout un chacun à réussir son Toeic

Categories:
  featuredNews
this post was shared 0 times
 000
About

 Cyril Nna Koum

  (285 articles)

Enseignant d'anglais depuis près de 20 ans, je me suis spécialisé depuis de nombreuses années dans l'apprentissage du Toeic mais aussi du Toefl. Je désire donc vous faire partager toute l'expertise que j'ai pu acquérir concernant la préparation à ces deux examens.

One Comment

  • Dany says:

    Très bonnes astuces pour rester concentrer durant l’examen !

    Mon astuce préférée est certainement la 2 :

    Il est vrai qu’il est important d’avoir des sortes de petites notes dans sa tête pour se souvenir que, comme vous l’avez dit, le présent simple est usé pour les habitudes.

    J’ai aussi apprécié le 6ème conseil.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

seo packagespress release submissionsocial bookmarking services