Inscrivez-vous à ma liste de diffusion et obtenez gratuitement un e-book vous présentant mes 10 sites préférés pour préparer le Toeic!

* indicates required

Rejoignez la section VIP!

Section VIP

Dix conseils anglais pour se (re)mettre facilement et efficacement à l’anglais

By Cyril Nna Koum 6 years agoNo Comments
Home  /  L'anglais facile  /  Dix conseils anglais pour se (re)mettre facilement et efficacement à l’anglais

Dix conseils pour se (re)mettre facilement et efficacement à l’anglais

Rebonjour chers lecteurs,

cet article marque un tournant dans la construction de la Cour de l’Anglais Facile. Tout en m’appuyant sur le cadre théorique énoncé dans les posts précédents, je vais ici apporter des éléments de réponses qui permettent de se (re)mettre facilement et efficacement à l’anglais. Même si cet article vise ainsi un objectif plus concret, les conseils anglais  donnés ici demeurent encore d’ordre général et seront approfondis ultérieurement dans des articles synthétiques au contenu plus ciblé.

Avant de vous faire part de ces dix conseils anglais favorisant l’apprentissage de l’anglais, je voudrais rappeler qu’ils reposent sur quatre fondements théoriques: le plaisir, l’exposition, la graduation et la diversité.

Comme nous l’avons déjà expliqué dans un article précédent intitulé le Pourquoi du Comment (2), le plaisir doit devenir le moteur de votre motivation. Pour ce faire, commencez par dresser une liste de 10 passions ou centres d’intérêt. Prenez ensuite le parti d’allier systématiquement l’utile à l’agréable.Par exemple, lorsque je me rends dans une exposition d’art, je ne prends que les brochures en anglais. Si votre anglais est encore fragile, prenez les versions anglaises et françaises. Vous pourrez ainsi vous adopter une stratégie résolument bilingue tout en vous adonnant à votre passion. N’omettez pas non plus d’inclure à cette liste les activités qui pourraient vous sembler insignifiantes ou les passions naissantes. Je viens par exemple de rentrer de New-York et j’y ai pris un peu moins de mille photos. Après avoir abandonné le mode automatique de mon appareil numérique, j’ai téléchargé la version anglaise de la notice d’utilisation de mon appareil numérique ainsi que  “Digital Photography for dummies” (la Photographie Numérique pour les Nuls). A nouveau, consultez en parallèle leurs versions françaises respectives afin de comprendre les documents anglais et appréhender la logique syntaxique de la langue anglaise. En tout cas, vous devez être créatif car le plaisir s’alimente de stratégies et de perspectives nouvelles.

Le deuxième pilier théorique découle du premier: l’exposition. Vos progrès seront d’autant plus rapides et notables si vous prenez plaisir à apprendre et si vous êtes constamment au contact de la langue. Par exemple, si vous vous intéressez à l’histoire ou à un domaine quelconque, pourquoi ne pas lire la biographie d’un personnage historique ou contemporain en français et la relire ensuite ou simultanément en anglais? Faites-en de même pour un style musical ou une série télévisée que vous appréciez particulièrement. Le site wikipedia est à cet égard un outil formidable. Après avoir accédé à la page d’accueil du site, écrivez dans l’onglet “rechercher” situé en haut à droite l’entrée qui vous intéresse, par exemple Sigmund Freud. Vous accédez ainsi à l’article en français mais si vous regardez sur l’extrême gauche de la page, vous pouvez trouver une liste de liens dont le dernier s’intitule “autres langues”. En cliquant sur “English”, vous êtes redirigé vers la version anglaise de l’article sur Freud de wikipedia (wikipedia.org/Sigmund_Freud) et avez ainsi accès à une biographie très similaire du texte français.

Si vous vous intéressez à un domaine technique au vocabulaire spécialisé, plongez-vous dans “le Dictionnaire français/anglais Le Visuel” chez la Martinière qui recense un large éventail de photographies d’objets et d’êtres vivants étayés de mots de vocabulaire anglais traduits en français. Des lectures répétées vous permettront donc de maîtriser un vocabulaire spécialisé. Vous pourrez ainsi surfer sur des blogs anglo-saxons, consulter des forums et le cas échéant y participer en écrivant une question ou un avis, comprendre des vidéos diffusées par Youtube ou Dailymotion, voire suivre des conférences scientifiques de ted.com.Nous en reparlerons dans un autre article mais n’oubliez pas de mettre des documents à des endroits stratégiques de votre lieu de vie tels que sur le frigo, la porte de vos toilettes ou près du miroir de votre salle de bains ou encore de placer des post-its sur des objets ou parties d’objets du quotidien. Toutes ces initiatives sont autant de stratégies de surexposition très fructueuses en termes d’assimilation de connaissances.

Dans une même logique, trouvez les paroles des chanson de votre artiste anglo-saxon préféré en tapant chaque titre “+ lyrics” sur un moteur de recherche et lisez-les plusieurs fois tout en écoutant vos tubes. En plus de travailler votre prononciation, vous aiguiserez votre sens de la syntaxe anglaise (l’ordre des mots dans une phrase) et élargirez votre champ lexical. N’oubliez pas que, pour les plus motivés d’entre vous, l’occasion vous est donnée de chercher les mots inconnus de ces chansons dans des dictionnaires en ligne gratuits comme wordreference et the free dictionary.

Je vais maintenant aborder dans le même temps les deux derniers piliers de notre structure théorique, à savoir la graduation et la diversité. En effet, s’il est essentiel de varier les plaisirs, ne pas brûler les étapes est tout aussi important. Afin de vous remettre en douceur à l’anglais, commencez par l’activité qui vous semble la plus accessible: lire voire écrire est souvent considéré comme plus facile que la compréhension et l’expression orales. De nombreuses personnes avouent d’ailleurs comprendre mais être quasiment incapables de s’exprimer en anglais. Appuyez-vous donc sur les compétences dans lesquelles vous vous sentez le plus à l’aise sans toutefois oublier que toutes se travaillent à un certain degré qui ira croissant au fil de votre initiation. Comme vous le voyez, graduation et diversité sont intimement liés et participent toutes deux à distiller plaisir, facilité et efficacité au sein de votre apprentissage. Concrètement, la graduation implique la mise en oeuvre d’un travail préparatoire qui vous amène à apprécier pleinement un document présentant une difficulté certaine. Ainsi, plutôt que de regarder directement un journal télévisé en anglais, visionnez préalablement un flash d’informations en français afin de pouvoir anticiper ce qui va être dit et reconnaître plus facilement certains mots. Ne commencez donc pas par un journal régional du fin fond du Yorkshire mais privilégier dans un premier temps les informations internationales. Faites-en de même avec les flashs d’informations radiodiffusés. Les podasts audios et vidéos peuvent dans le cas présent s’avérer précieux dans la mesure où vous pouvez les écouter à l’envi. Les films et séries en Version Originale Sous-Titrée en Français (VOSTFR) sont un bon compromis pour se (re)mettre à l’anglais mais l’on peut aussi visionner une fiction en français puis en anglais pour vérifier ce que l’on comprend de la version anglaise.

Enfin, pour les auto-apprenants plus avancés, un autre moyen d’accroître et de diversifier votre exposition à l’anglais consiste à trouver un correspondant anglo-saxon intéressé par apprendre le français et avec lequel vous alternerez séances en français et en anglais.Pourquoi ne pas non plus enrichir son vocabulaire anglais en remplissant des grilles de mots fléchés ou de mots croisés destinés aux jeunes anglo-saxons ou en obtenant des ebooks de classiques de la littérature tombés dans le domaine public sur  epubbooks.com que vous pouvez également écouter en toute légalité sur le site loudlit.org?

Comme vous le voyez, il existe une multiplicité de stratégies à mettre en place pour se (re)mettre à l’anglais. Soyez créatifs et profitez pleinement des opportunités que vous offre internet. C’est ainsi que vous adapterez ce formidable pôle de ressources à vos objectifs et que vous entretiendrez votre motivation. Just make it your own, learn and have fun!

 

 

 

 

Categories:
  L'anglais facileMa méthode pour apprendre l'anglais facilement et efficacement
this post was shared 0 times
 000
About

 Cyril Nna Koum

  (286 articles)

Enseignant d'anglais depuis près de 20 ans, je me suis spécialisé depuis de nombreuses années dans l'apprentissage du Toeic mais aussi du Toefl. Je désire donc vous faire partager toute l'expertise que j'ai pu acquérir concernant la préparation à ces deux examens.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

seo packagespress release submissionsocial bookmarking services